Patrimoine 2014

8 ET DEMI

8 e mezzo
Réalisateur : Federico Fellini  Année : 1963  Durée : 138’

Guido Anselmi, un cinéaste réputé, mais dépressif, suit une cure de repos dans une station thermale où il est en train de préparer son prochain film. Sa femme Luisa, sa maîtresse Carla, ses amis, ses acteurs, ses collaborateurs et son producteur viennent le visiter, pour qu’enfin le film soit réalisé. Le tournage commence mais, subitement, Guido n’est satisfait de rien. Les doutes l’assaillent. Il se réfugie donc dans un univers peuplé de souvenirs et de fantasmes ; il revoit des épisodes de son enfance, des souvenirs de jeunesse, toutes ses femmes, Luisa, Carla et Claudia, l’actrice qu’il devra diriger. Rêve et réalité se mêlent et lui fournissent l’inspiration.

JT : vendredi 28 mars à 18h

LA STRADA

la strada

Réalisateur : Federico Fellini  Année : 1954  Durée : 108’

Gelsomina, une femme enfant simple, naïve et généreuse, a été vendue par sa mère à Zampano, forain ambulant qui accomplit un numéro de briseur de chaînes sur les places publiques. À bord d’une moto à trois roues aménagée en roulotte, ils mènent la rude et triste vie des forains. Gelsomina sert fidèlement son maître et cherche à lui complaire en tout, même s’il la maltraite sans scrupule.  À l’occasion d’une de leurs étapes, elle rencontre « Il Matto » (« Le Fou ») un autre saltimbanque, un violoniste-poète-philosophe-farceur, qui la fascine avec son dangereux numéro de funambule.
« Il Matto » raconte à Gelsomina de très belles histoires sous forme de paraboles ; est le seul à comprendre la jeune femme. Exaspéré, Zampano finit un jour par le tuer accidentellement lors d’une rixe. Gelsomina, prostrée, ne peut pas se consoler de la mort de son seul véritable ami et tombe malade. Zampano l’abandonne alors sur la route. Des années plus tard, il apprend qu’elle est morte. Alors, pour la première fois de sa vie, il pleure.

JT : lundi 7 avril à 14h30

MAMMA ROMA

film-mamma-roma16

Réalisateur : Pier Paolo Pasolini  Année : 1962  Durée : 110’

Mamma Roma, prostituée romaine d’une quarantaine d’années, est libérée de son souteneur, Carmine, à l’occasion du mariage de celui-ci. Elle abandonne donc son métier et tente de refaire sa vie. Elle reprend à ses côtés son fils de seize ans, Ettore, qui ignore son passé et a grandi à Guidonia Montecelio à quelques kilomètres de Rome. Ils s’installent dans un quartier populaire de Rome et elle devient vendeuse sur un petit marché de la rue Tuscolana. Mamma Roma est pleine d’espoirs pour cette nouvelle vie qui commence et pour la réussite de son fils. Mais Ettore commence à traîner avec les jeunes désœuvrés du quartier et Carmine réapparaît soudainement dans sa vie.

Cinéma Louis Daquin (Le Blanc-Mesnil) : vendredi 28 mars à 20h – présenté par Eugenio Renzi
Espace Georges Simenon (Rosny-sous-Bois) : dimanche 6 avril à 17h – présenté par Eugenio Renzi

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s